Dépression : Favoriser les régimes riches en oméga 3

Diverses études ont prouvé qu’une trop faible consommation de bon gras, notamment d’oméga 3, disposerait les individus à plusieurs maladies mentales dont la dépression. Des chercheurs ont en effet démontré que les populations qui consomment beaucoup d’oméga 3 présentent beaucoup moins de cas de dépression que les autres. Pour comprendre, il faut tout d’abord distinguer les bons gras des mauvais gras.

Les mauvais gras correspondent aux acides gras saturés (les AGS) qui, s’ils sont consommés en trop grande quantité, augmentent le risque de développer des maladies cardio-vasculaires. Ce type de lipides est présent dans des aliments comme la charcuterie, le beurre et le fromage. Les bons gras concernent quant à eux les acides gras insaturés, ou AGI, qui ont au contraire des actions bénéfiques sur la santé, en prévenant notamment l’apparition de maladies cardio-vasculaires. Ces lipides, dont l’oméga 3 fait partie, se retrouvent dans de nombreux aliments tels que les poissons gras comme le saumon ou le thon, les graines de lin, l’huile de noix et de colza ou encore les fruits à coques.

Il faut savoir que le cerveau est très riche en oméga 3 mais que chez le cerveau des personnes dépressives, la quantité d’acides DHA et EPA, qui sont des oméga 3, est beaucoup moins importante que chez les personnes présentant une bonne santé mentale. Il serait donc possible de pouvoir traiter les personnes atteintes de dépression à travers ces molécules. Les aliments contenant des bons gras sont également à préconiser de manière générale, et notamment pour les personnes suivant un régime amincissant de type Herbalife, en raison de leurs nombreux bienfaits pour la santé.